Genre & révolutions – Conférence – 3 avril 2014

association_femmesConférence de Gabriella Hauch, Université de Vienne, 3 avril 2014, IHA Paris,

Le genre de la révolution européenne de 1848

Gabriella Hauch présentera une analyse de la période autour de 1848, où se développe une représentation bourgeoise et polarisée des caractères sexués et des rapports sociaux de sexe.  Le « sexe » devient alors un critère d’in- ou d’exclusion des institutions centrales de la modernité : famille ; politique, sciences et armée. L’exposé s’articulera autour de trois questions principales : comment fonctionnait l’exclusion des femmes dans les institutions propres aux sociétés modernes, institutions créées par les hommes et pour les hommes ? Quels espaces féminins institutionnalisés les femmes ont-elles créés dans ce contexte ? Comment les rapports de sexe ont-ils été mis en scène dans ces interstices ? La présentation de Gabriella Hauch s’intéressera plus particulièrement à la révolution de 1848/49 et à la place des femmes dans ce mouvement. L’exposé sera alimenté de nombreuses iconographies de l’époque, des plus surprenantes… 

Séminaire Genre & Europe

Séance 2 – Le genre des révolutions européennes :

l’exemple de 1848

Jeudi 3 avril 2014, Institut historique allemand, Paris, 15 h – 17 h

Sans titre1

Gabriella HAUCH (Université de Vienne)

« Femmes et rapports de genre dans les révolutions de 1848-1849 »

(intervention en allemand, traduction simultanée en français).

Discussion animée par Sylvie APRILE (Université de Lille III).

– Pour venir à l’Institut historique allemand : 

8 Rue du Parc Royal, 75003 Paris – Métro Saint-Paul (ligne 1)

– Pour télécharger le programme intégral du séminaire :

SEMINAIRE GENRE & EUROPE

Pour nous suivre, n’hésitez pas à consulter notre carnet de recherches :http://genreurope.hypotheses.org/ 

Cordialement,

L’axe « Genre » du LabEx EHNE


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.